Le vautour et l’enfant – Kevin Carter

Dans le cadre du chapitre d’Education Civique Les Libertés individuelles et collectives, nous avons travaillé sur la liberté de la presse et évoqué la photographie prise par Kevin Carter en 1993 durant l’une des trop nombreuses guerres civiles du Soudan. Cette image montre une petite fille agonisante, faute de nourriture, guettée par un vautour qui semble attendre sa mort. La photographie a reçu le prestigieux prix Pulitzer en 1994.

K. Carter était un photographe né en Afrique du Sud. Il a couvert de très nombreux conflits en Afrique et a été véritablement traumatisé par les atrocités qu’il a pu voir lors de ses reportages. Lorsqu’il a reçu le prix Pulitzer, cette récompense a suscité un vif débat parmi les professionnels. En effet, il n’avait pas tout de suite chassé l’oiseau mais avait d’abord pris quelques clichés ; il n’avait pas non plus aidé la petite fille qui tentait de se rendre vers un camp de réfugiés ; il avait fait son travail de reporter, et c’est tout.

Fragilisé par les nombreuses critiques ainsi que par la mort récente de l’un de ses amis photographes, tué lors d’un conflit armé, il s’est suicidé en 1994, quelques mois après avoir reçu son prix …

vautourcopie.jpg

kevincartercopie.jpg



3 commentaires

  1. emilie 30 mai

    Monsieur le prof, au lieu d’écrire n’importe quoi, vérifiez vos infos!
    Ce n’est pas à cause de cette photo que Carter s’est suicidé, et la petite fille, il l’a aidée, il l’a même raconté… Relisez LE MONDE DIPLOMATIQUE d’août 1994, un article d’edgar Roskis l’explique, à propos de CE prix Pulitzer de cette année là, CETTE photo, justement…

    Rep : Pardonnez-moi mais je n’ai pas l’habitude de dire n’importe quoi, surtout lorsque je m’adresse à mes élèves, d’autant plus quand je publie ensuite mes propos sur le blog … C’est l’annonce de l’exposition de la BNF « Controverses. Photographies à histoire » ainsi que sa critique dans TELERAMA (n° ???) qui ont inspirées mon cours, et donc l’article du blog. Je m’étais également fié à diverses sources, toutes concordantes, indiquant qu’il n’avait pas aidé l’enfant (« He would later say he waited about 20 minutes, hoping the vulture would spread its wings. It did not, and after he took his photographs, he chased the bird away and watched as the little girl resumed her struggle »). Certes, je vous accorde que ce n’est pas uniquement à cause de cette photo qu’il s’est suicidé (la fin de mon article est fort réductrice), mais sa dépression a bien commencé après ce reportage au Soudan. Je ne manquerai pas d’aller consulter l’article que vous mentionnez, un grand merci pour cette référence, et à bientôt je l’espère …

  2. buy_vigrxplus 15 juillet

    The best information i have found exactly here. Keep going Thank you

  3. LnddMiles 22 juillet

    Pretty cool post. I just stumbled upon your blog and wanted to say
    that I have really liked reading your blog posts. Anyway
    I’ll be subscribing to your blog and I hope you post again soon!

Laisser un commentaire

Paparaziweb |
La QUENELLE |
Accueil du site |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infos Bgayet
| les châteaux de la Manche
| AVEC FO